10 novembre 2015

A qui s’adresse la chiropraxie ?

Tout le monde peut en bénéficier !

Les nourrissons :

qui-bebeL’accouchement représente un traumatisme important pour le nouveau-né. En effet, lors de la mise au monde, le crâne et le squelette subissent des contraintes pour se frayer un passage à travers le bassin. Ces traumatismes non visibles les premiers jours, peuvent se manifester plusieurs mois après sous différentes formes.

Principaux motifs de consultation :

Une naissance difficile (forceps, ventouses, accouchement long…),
Votre enfant présente une asymétrie du crâne ou du visage,
Il éprouve des difficultés à téter,
Il a la tête inclinée ou tournée d’un côté,
Votre enfant souffre de coliques, de régurgitations…,
Des pleurs inexpliqués, d’infections à répétitions,
Plus tard des troubles de la marche, troubles de la posture…
Les techniques de chiropraxie pédiatriques sont douces et adaptées pour aider votre enfant à grandir et s’épanouir. Le praticien pourra également vous orienter vers un médecin si il juge le traitement chiropratique inadapté ou pour une approche complémentaire.

 

Enfants et adolescents :

qui-enfants-adolescentsLes chutes, le maintient de mauvaises postures, le port de cartable trop lourd, une croissance trop rapide, la pratique de sports (souvent asymétriques), le port de chaussures sans maintient, le port d’appareil dentaire sont sources de tensions qui peuvent générer divers troubles. Ces troubles, souvent inaperçus à cette période de la vie, peuvent avoir des conséquences importantes qui se révèlent à l’âge adulte: scoliose, douleurs articulaires, tendinites, maux de tête…

Principaux motifs de consultation :

Bilan préventif (1 à 2 fois par an, selon le contexte),
Certaines scolioses (traitement complémentaire aux kinésithérapeute, podologue…),
Douleurs musculo-articulaires (tendinites, douleurs cervicales, lombaires…),
Certaines entorses (avant la rééducation kiné),
Douleurs post-chutes…

Les femme enceintes :

qui-femme-enceinte-enfantLa grossesse est une période difficile pour le corps de la femme qui subit de nombreux changements. La femme prend en moyenne 10 à 14 kg tout au long de sa grossesse. La colonne vertébrale
doit alors s’adapter à cette prise de poids, au déplacement du centre de gravité, à l’ouverture du bassin et à une l’élasticité des ligaments due aux modifications hormonales.

Les maux de la grossesse soulagés par la chiropraxie sont :

Sciatique,
Lumbago,
Douleurs fessières, inguinales, thoraciques,
Reflux gastro-oesophagiens,
Constipation,
Troubles du sommeil…

La plupart des médicaments passent la barrière placentaire et par conséquent ne peuvent pas être utilisés durant la grossesse. La chiropraxie ne présente aucune contre-indication durant toute la durée de votre grossesse.

Grâce à des techniques douces, le chiropracteur va tout mettre en œuvre pour que votre corps fonctionne à 100% de ses capacités. Il va apporter un soin particulier à votre colonne vertébrale et votre bassin qui subissent les plus grandes contraintes. Il va détendre les muscles de votre petit bassin, votre diaphragme et vos abdominaux pour que votre bébé puisse s’épanouir dans votre ventre et grandir en toute sécurité. Vous vous sentirez mieux dans votre corps.

Une maman en pleine santé et bien dans son corps aide bébé à bien grandir et à se sentir mieux ! Le chiropracteur va aussi s’attacher à préparer votre corps pour l’accouchement. Il va vérifier que le bassin et le sacrum sont bien positionnés pour permettre à la tête de votre bébé de passer sans encombre.

 

Les actifs :​​

qui-actif-travailLe stress au travail, le maintient de mauvaises postures (ordinateur, voiture…), le port de charges lourdes, peuvent créer ou révéler des troubles articulaires, musculaires ou neurologiques qui peuvent se manifester de différentes façons. Le chiropracteur veillera à déterminer la cause de ces troubles et à les corriger, afin que le corps puisse retrouver son équilibre et s’adapter aux situations stressantes du quotidien.

Ainsi, consulter un chiropracteur de façon préventive (au minimum 2 fois par an) contribue à maintenir une bonne hygiène vertébrale et à prévenir la survenue de ces troubles.

Principaux motifs de consultation :

Douleurs cervicale, dorsale ou lombaire (névralgie, migraines, céphalées, algies inter-scapulaires, syndrome de compression cervico-thoraco-brachiale, sciatique, cruralgie…),
Faiblesses musculaires,
Tendinites,
Douleurs aux articulations périphériques (épaule gelée, tendinites, syndrome du canal carpien…),
Troubles organiques (constipation, syndrome prémenstruelle…),
Troubles du sommeil…

 

​Les sportifs :​

qui-sportifLa pratique sportive est essentielle et bénéfique à plusieurs niveaux: prévention des maladies cardio-vasculaires, meilleure oxygénation du cerveau et prévention des troubles cognitifs, amélioration des états anxieux et dépressifs, consolidation du capital osseux… Toutefois, la pratique de certains sports met le corps à rude épreuve et peut engendrer microtraumatismes, déchirures, tendinites, fractures, voire même des répercussions à distance du traumatisme.

Un suivi chiropratique permettra :

d’augmenter les résistances musculaires, ligamentaires et articulaires,
d’améliorer coordination et précision,
d’accroître les performances et l’endurance,
d’obtenir une meilleure récupération.

​La chiropraxie est vivement recommandée, tant pour les sportifs amateurs que pour les athlètes de hauts niveaux! Nombreuses sont les équipes sportives professionnelles ayant recours à la chiropraxie (football, pilotes automobiles, tennis…).

Les seniors :

qui-seniorAvec l’âge, les articulations et les ligaments perdent de leur souplesse, les cartilages articulaires sont usés et dégénèrent, laissant place à de l’arthrose. Il est impératif de prévenir l’ankylose des articulations et de maintenir un certain degré de mobilité articulaire; c’est ce à quoi veillera le chiropracteur.